Menu

Hypnose Thérapeutique à Marseille et Paris. Thérapies brèves orientées solution, EMDR - IMO






Hypnose à Marseille
Laurence ADJADJ, Praticienne et Formatrice en Hypnose, EMDR-IMO et Thérapies Brèves à Marseille vous donne son avis d'hypnothérapeute sur…

Symposium de l'Institut Milton H. Erickson Ile-de-France. Paris 2014



L'Institut Milton H. Erickson Ile-de-France et le Collège d'Hypnose et Thérapies Intégratives de Paris deviennent partenaires.
Depuis 2016, Laurent Gross devient membre de l'Institut Milton H. Erickson Ile de France


Symposium de l'Institut Milton H. Erickson Ile-de-France. Paris 2014
Le CHTIP, Collège d'Hypnose & Thérapies Intégratives de Paris, par l'intermédiaire de Laurent Gross, était présent, en tant que partenaire, au 1er Symposium de l'Institut Milton H. Erickson Ile-de-France, de notre consoeur hypnothérapeute, Christine Guilloux.

Ce symposium a été un véritable succès, tant du point de vue du public venu nombreux, que de la qualité de la prestation des intervenants, formateurs, tous professionnels de santé et hypnothérapeutes.

Symposium de l'Institut Milton H. Erickson Ile-de-France. Paris 2014

Réhumaniser le soin ? (Entre la science et l’art-prentissage). Christine Guilloux, Présidente IMHE Ile de France

Etapes d’un parcours annoncé ? L’humanisation du soin, des soins, s’enclenche avec un mouvement de réforme profonde de l’hôpital visant à l’adapter aux évolutions de la société. Le malade « assisté » devient « acteur de la prise en charge de sa propre santé ». la médecine se fait de plus en plus technique, basée sur les preuves. Quels chemins pour faire du patient un « expert » de lui-même ? Quelle ré-humanisation nécessaire ? L’hypnose pour nous redécouvrir ?
 

La médecine narrative : un retour vers le futur ? Pr François Goupy, Professeur de Santé Publique, Université Paris Descartes

La médecine narrative se définit comme une compétence qui permet de « reconnaître », absorber, interpréter et être ému » par les « stories of illness » (illness and not disease », et qui emprunte aux spécialistes de la littérature les techniques classiques d’analyse d’un texte littéraire, pour décoder le récit d’un patient. A partir de témoignages apportés par des étudiants de quatrième année de médecine, présents chaque matin à l’hôpital pour la première fois, nous montrerons que cette expérience n’est pas l’apanage des psychiatres ou des gérontologues, mais qu’elle s’applique en médecine, en chirurgie, en réanimation ou aux urgences.
 

Hypnose et intersubjectivité, la question de l’espace. Dr Christian Martens, Vice-président de l’IMHE Ile de France

Que signifie ré-humaniser le soin, si ce n’est « le retour aux choses mêmes », mot d’ordre des phénoménologues, un retour au vécu du soigné et à son humanité. C’est à partir d’une analyse phénoménologique de la toile d’André Brouillet, Leçon à la Salpêtrière, que met en scène Blanche Wittmann en transe hypnotique avec Jean-Marie Charcot, que nous verrons qu’il peut être nécessaire de sortir de la dualité sujet/objet pour penser la relation aux deux sujets, à savoir l’intersubjectivité. A l’instar du bon moment (kaïros), il s’agira de trouver la bonne distance dans la relation hypnotique. Mais comment ? Nous tâcherons d’apporter une réponse à cette question à partir d’une réflexion sur le rapport à l’espace vécu.
 

Sous l’outil, l’humain…quand on a un marteau, tous les problèmes ressemblent à des clous. Dr Irène Bouaziz, Paradoxes

Métaphores imbriquées, régression en âge, substitution de sensation…Qui n’a pas été impatient d’expérimenter une technique nouvellement apprise ? Quelques réflexions autour de cette double contrainte : se former pour être toujours plus performant et oublier tout ce que l’on a appris pour être toujours au plus près de la singularité de chaque patient.
 

Symposium de l'Institut Milton H. Erickson Ile-de-France. Paris 2014

Les points essentiels de l’éthique de Milton Erickson. Dr Thierry Servillat, Président IMHE de Rezé

Avec les années, l’œuvre de Milton Erickson devient mieux connue et mieux comprise. Un des approfondissements en cours consiste à mieux cerner l’aspect philosophique de ce géant de la médecine et de la psychologie. Nous essaierons sans cet esprit de présenter de manière claire et succincte onze points qui nous paraissent au premier plan dans l’éthique ericksonienne et d’en dégager les principales incidences concrètes.
 

Parcours de vie et reconstruction. Dr Eric Cristante

Accident de voiture, double expérience de cancer à 25 ans d’intervalle…Les épreuves ne sont parfois pas où l’on peut les imaginer…L’attitude des médecins n’aurait-elle donc pas évolué ? Le symptôme resterait-il au cœur du sujet ? Au travers de l’expérience de deux soignés, dont l’un soignant soigné et soigné soignant, au travers d’illustrations de ces parcours de soin, nous développerons quelques réflexions sur le symptôme, l’être douloureux, la « normologie », le langage, l’implication, la réussite de la thérapie et le partenariat.
 
 

Que redéfinit l’hypnose dans la relation de soins ? Pr Antoine Bioy, IFH et Université de Bourgogne

Le terme d’hypnose renvoie à de multiples signifiants : un état de conscience modifié, une pratique soignante, une somme d’outils communicationnels, etc. Dans la lignée d’Erickson, on peut en tout cas y voir deux aspects, l’un thérapeutique et l’autre plus proche d’une éco-philosophie de vie. A la jonction de ces aspects, se trouve à notre sens une certaine façon d’envisager les liens que nous entretenons avec notre environnement et « ceux qui le peuplent ». L’hypnose, en tant que modalité relationnelle, redessine la perception que nous avons de la réalité environnante, ce qui permet de la façonner d’une façon inédite. De ce fait, dans une pratique de sois, l’hypnose autorise à vivre autrement la relation thérapeutique et nourrit de façon différente et riche la rencontre à l’autre et la façon dont nous sommes en sa présence.
 
 

Se plaindre de douleur : une humanisation mis à l’épreuve Dr Charles Jousselin, AFHyp

Le lien d’humanité indispensable qui relie les hommes et les fait vivre peut se relâcher voire se distendre jusqu’à entrainer des comportements « destructeurs » les uns envers les autres : une déshumanisation. A contrario ce lien d’humanité peut se tendre et s’affermir permettant une ré-humanisation. Soigner représente une façon de mettre à l’épreuve l’humanisation de l’homme par l’homme. Nous le montrerons à l’occasion d’une plainte de douleur et lors de l’utilisation de l’hypnose.
 
 

Soins palliatifs « ericksoniens ». Dr Jean Becchio, AFhyp

Les soins palliatifs, espaces de projets : comment l’hypnose dans sa version moderne, peut nous permettre la réalisation des trois projets qui sont au cœur de notre action pour aider le patient, la famille et les soignants.
 
 

L’hypnose, un chemin vers la ré-humanisation du soin, des soignants et des patients. Dr Rémi Garcia, AFHyp

Comment, de la pratique libérale à la pratique hospitalière, s’est imposée la place du patient au centre de l’alliance thérapeutique ? Comment cette évidence est apparue comme l’essence de la ré-humanisation des soins, des soignés et des soignants ? Comment la formation à l’hypnose a permis d’instaurer au sein des cabinets dentaires les conditions nécessaires à la mise en place de cette prise en charge particulière ? Ces questions seront illustrées de cas cliniques.
 
 

Symposium de l'Institut Milton H. Erickson Ile-de-France. Paris 2014

Ré-humaniser le soin, ré-humaniser les formations…. Laurent Gross, Président du Collège d’Hypnose & Thérapies Intégratives de Paris, Institut Milton H. Erickson Ile-de-France

Tout comme l'enfant venant au monde nous apprend Jean-Claude Ameisen, tout comme le thérapeute venant au patient, tout comme nos 2 instituts parisiens venant de naître aujourd'hui, souhaitons que…
... Dès le début de l'existence de nos 2 instituts naissant, nous tissions un lien, nous échangions, nous partagions, nous écoutions, nous répondions aux attentes, nous entrions en dialogue. Nous partions à la rencontre des autres, nous entrions en communication avec les autres, nous apprenions des autres.
Alors, longue vie à l’IMHEIDF, et bienvenue au petit monde de la formation
 

Laurent GROSS Président du CHTIP et Christine GUILLOUX de l'IMHEIDF deviennent partenaires
Laurent GROSS Président du CHTIP et Christine GUILLOUX de l'IMHEIDF deviennent partenaires

Rédigé le 04/07/2016 à 00:31 | Lu 242 fois modifié le 09/07/2016

Laurent GROSS
Kinésithérapeute, Hypnothérapeute, Psychothérapeute certifié par l'ARS en 2013, Président du... En savoir plus sur cet auteur




Formation en Hypnose | Congrès en Hypnose & Thérapies Brèves


Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy
 


Galerie
Laurent Gross, formation CHTIP à Paris en Hypnose
Hypnotim, formation hypnose à Marseille Paca
Florent Hamon, Hypnothérapeute
Dr Chantal Wood, Laurent Gross et Sophie Cohen en formation en hypnose à Paris
Congrès Mondial d'Hypnose en 2015 à Paris
Hypnothérapeutes à Paris
Laurent Gross et Dr Philippe Aïm en formation hypnose au CHTIP
Hypnothérapeutes 75011
Laurent Gross, Hypnothérapeute